Placer de l’argent dans un vignoble est une idée qui coule de source surtout lorsque nous pouvons bénéficier d’un avantage fiscal. Bien que placer dans la vigne n’est pas toujours à la portée de chacun à cause du prix et de la rareté des offres, il existe des moyens pour faciliter l’acquisition. Pour un futur propriétaire, comment profiter d’une vente de vignoble et quels sont les solutions pour investir aisément dans ce type de placement.

Investissement dans un GFV, un atout fiscal

Pour vous qui souhaitez investir dans un domaine viticole, un groupement foncier viticole ou GFV est un moyen d’alléger l’acquisition. En effet, il est possible d’investir dans ce type de groupement tout en moyennant une somme raisonnable par rapport à un achat direct. La somme pour ce genre d’investissement est en général de 10 000 euros. Le GFV est en d’autres termes, une institution juridique qui a le droit de négocier un bail à long terme auprès des propriétaires de terrain. Il peut ensuite sous-traiter l’exploitation à des personnes compétentes.

En bénéficiant des avantages d’un GFV, vous pouvez bénéficier d’une rentabilité moyenne de 3%. Les avantages fiscaux sont également considérables. Vous comme avantage, une réduction d’impôt sur le revenu. Une réduction d’ISF figure également dans les avantages d’un investissement dans un GFV. Cette réduction varie entre 45 et 50% du montant que vous avez investi. Par contre, vous êtes obligé de conserver votre part sur une durée d’au moins cinq ans.

vente-de-vignoble

Autre avantage qu’offre un groupement foncier viticole est l’imposition de la production de vin dans la catégorie des revenus fonciers. Vous pouvez dans la foulée profiter d’une exonération forfaitaire de 30% dans le cas d’un régime micro-foncier. Si vous avez recours à un emprunt bancaire pour l’achat des parts d’un GFV, vous pouvez bénéficier d’une déduction des intérêts d’emprunt des autres revenus fonciers.