Priking Franz est un peintre de renommée mondiale. Certes, c’est l’un des plus grands artistes de son temps. Et même à présent, ses tableaux sont toujours très courtisés avec une cote de plus en plus intéressante. Parti soudainement à l’âge de 50 ans, il a laissé derrière lui des œuvres majestueuses !

Biographie de l’artiste !

Priking peintre est un artiste exceptionnel. Né en 1929 en Allemagne, il fut dès son plus tendre enfance passionné par les œuvres d’art. Il s’est éteint le 10 juin 1979. Ses études aux Beaux-Arts de Berlin lui ont permis d’acquérir les connaissances de base, surtout en devenant un élève de Max Pechstein entre 1948 et 1950. À partir de ce moment, il vit dans l’univers de l’expressionnisme. Peu à peu, il commença à améliorer ses toiles, avec des styles de plus en plus diversifiés.

Par ailleurs, sa première exposition française s’est tenue au Musée Réattu d’Arles, en 1952. C’est à cette occasion qu’il rencontra Pablo Picasso avec qui il va travailler pendant sept mois et cette collaboration lui a permis d’apporter une touche nouvelle à ses créations. Sa dernière toile est Le château de Val !

Le style propre à Priking !

Priking peintre, dans les œuvres ici exposées, a nagé dans le monde de l’expressionnisme. Il a donc réalisé des toiles aux couleurs vives, en se penchant surtout sur le fauvisme. Au début des années 1954, il fut influencé par le courant cubisme et commença à peindre des tableaux à larges cernes noirs. Et après les années 60, il se tourna vers le symbolisme et a peint des natures mortes, des paysages, des marines, des géométries… avec des teints plus rationnels. Sa touche personnelle ? Ses tableaux se rapprochent du réel et apporte un regard neuf dans ses œuvres.

Les parcours de ce grand peintre !

En effet, Priking le peintre a participé à de nombreuses expositions privées, et ce, depuis 1953. Il a par exemple déjà exposé dans la Galerie Drouant-David, dans la Galerie Tooth, dans la Galerie Martin Caille, dans la Galerie Emmanuel David, etc. Et ses œuvres sont également exposées dans plusieurs musées et lieux publics en France et partout dans le monde. Vous en trouverez quelques-unes au Musée national d’art moderne à Paris, dans le château de Val à Lanobre, au Musée national des beaux-arts de de Santiago à Chili, au Musée de Santa Fe au Nouveau-Mexique, au Los Angeles County Museum à Los Angeles…

Et enfin, il a reçu quelques prix : le prix de l’Union méditerranéenne d’art moderne en 1972, le prix de la Jeune Peinture en 1958…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>