Les ralentisseurs de vitesse sont des installations nécessaires pour optimiser la sécurité des passants, mais également de l’automobiliste. Sa présence permet de réduire la vitesse et/ou diminuer la fréquence de la circulation au sein d’un quartier résidentiel. En revanche, l’installation de ces dos-d’âne allongés est soumise à certaines conditions qui permettront de rendre la mesure efficace.

Quels sont les critères pour l’installation d’un casseur ?

ralentisseur de vitesseDans la plupart des cas, les casseurs de vitesse peut parfois être inconvénients pour ceux qui emprunt la route, la pose d’un dos-d’âne doit pour cela être analysé par l’arrondissement de la localité. Le groupement qui souhaite ainsi avoir recours à un dos-d’âne doit respecter quelques critères.

Dans un premier temps, aucun dos-d’âne ne doit être aménagé sur les endroits suivants, à savoir : une voie publique, une route inter municipale, une route artérielle ou encore une route qui desserre sur une autoroute. Des critères liés aux caractéristiques de la circulation sont également à tenir en compte. Dans cette optique, il ne faut pas que le dos-d’âne soit placé sur une route de camionnage, sur la desserte d’une zone industrielle et/ou commerciale, sur un trajet dédié aux bus de transport collectif et les véhicules d’urgence.

Pour des raisons de sécurité, un casseur de vitesse ne doit pas se trouver sur une voie sombre, mal éclairée, voir même sans aucun éclairage. Il ne doit pas non plus se trouver sur une voie de circulation dépourvue de trottoirs, autrement dit, sur un passage sans bordure ou un accotement.

Normes

Un ralentisseur de vitesse ne peut être implanté que dans les rues d’un quartier résidentiel où la vitesse est limitée à 50 km/h ou moins. Venant s’ajouter à cela, une installation doit être située à au moins 50 mètres en amont d’un panneau de signalisation, il doit être visible de loin, il ne doit pas compromettre la sécurité des piétons et des cyclistes. Pour des raisons d’assainissement, un casseur de vitesse ne pas non plus modifier l’écoulement des eaux.