Place maintenant à la conduite. Votre voiture peut franchir tous les obstacles, mais encore faut-il que vous sachiez vous y prendre. Votre inclinomètre vous sera d’une grande aide lorsque vous abordez une montée. Après la reconnaissance d’usage, les rapports puissants, mais courts (la seconde notamment) sont à privilégier. Lancer votre véhicule et garder une vitesse constante.

L’accélération/décélération et les changements de trajectoire sont à bannir. Sur une descente, choisissez un rapport court (première) tout en vous assurant que l’avant du véhicule ne tend pas à s’enfoncer.

… les buttes et les fossés ?

Le franchissement des buttes et des faussées nécessite une bonne connaissance du véhicule particulièrement le débattement de vos amortisseurs et la garde au sol. Assurez-vous que chacune des roues de la voiture ait de l’adhérence. Passer la boue et les trous peut s’apparenter à une véritable épreuve pour certains conducteurs même expérimenter. Les ornières profondes peuvent réserver des pièges susceptibles d’endommager les pièces de votre véhicule vous obligeant ainsi à vous rendre rapidement chez un vendeur d’accessoires 4X4. Par temps pluvieux, la piste peut devenir boueuse et votre passage peut devenir plus délicat. Il est donc préférable de sonder le terrain et d’avancer très lentement avec la même vitesse en ligne droite si possible.

Vente en ligne d’accessoires 4×4, voir ici, par exemple.